• Spotify
  • Apple Music
  • Deezer
  • Amazon Music
  • YouTube
  • Facebook
  • Instagram

YVES DESROSIERS

YvesDesrosier_Photo_Biographie.jpg

Créateur incontournable, Yves Desrosiers contribue à l’effervescence de la scène musicale québécoise depuis une trentaine d’années, notamment en tant que chanteur, guitariste, compositeur, arrangeur et réalisateur. Membre de La Salle Affaire de Jean Leloup (1989-93), il collabore à la composition de plusieurs titres de l’album-phare L’Amour est sans pitié et participe aux albums et tournées de nombreux artistes, dont Bïa, Daniel Bélanger, Gogh Van Go, Sarah McLaughlin, Mononc’Serge et Mara Tremblay.

En 1993, il découvre une jeune chanteuse américano-mexicaine de passage à Montréal, dotée d’une voix unique… Lhasa de Sela. Ils montent ensemble un tour de chant de plus en plus prisé, puis intègrent graduellement leurs compositions, mélange inédit de saveurs du monde. Paru en 1997, leur mythique album  La Llorona  s’écoule à un demi million d’exemplaires, reçoit de nombreux prix et propulse le duo en tournée à travers l’Europe et l’Amérique pendant deux ans. Entre les tournées, Desrosiers s’affaire à la bande originale du film Le Cœur au poing de Charles Binamé (Cité-Amérique) et la musique pour trois documentaires.


En 1999 commence l’aventure Volodia, un premier projet solo consacré à l’œuvre du poète et chanteur russe Vladimir Vissotsky. Au terme de trois ans de recherches et d’adaptations, l’album est lancé en août 2002, récolte les éloges et une nomination à l’ADISQ. Yves Desrosiers y révèle une voix coulée à même la grande chanson et transcende l’œuvre de Vissotsky avec ses arrangements très personnels, ce « son » Desrosiers que l’on reconnaît dans la multitude.


Également inventeur d’instruments, technologue accompli et apprécié pour son approche distinctive, il a signé au fil des ans la réalisation d’albums tels Terre Originel  de Sylvie Paquette, S’armer de patience  de Ivy, Sans Abri de  Moran, Hungry Ghosts de Fredric Gary Comeau, Balagane de Jeszcze Raz, Kanasuta  de Richard Desjardins, Adélaïde  de l’artiste acadien Pascal Lejeune.

Desrosiers nous entraîne aussi dans les ambiances sombres et inquiétantes des films de Robin Aubert, Saints-Martyrs-des-Damnés  (nomination à l’ADISQ pour l’Album  Bande sonore originale) et À l’origine d’un cri. Il signe également la musique du film Another Silence  (2011), du réalisateur français d’origine argentine, Santiago Amigorena. 

Le second album solo d’Yves Desrosiers, Chansons indociles, paraît en 2007. Il s’agit en fait de son premier album de chansons originales, dont plusieurs émanent de cette rencontre artistique singulière avec Robin Aubert. L’album obtient une nomination Auteur-compositeur de l’année aux Prix de Musique Folk Canadienne 2008.

En 2010, il partage la scène avec Bïa pour une tournée de concerts en duo. Comptant plus de cinquante représentations, la tournée obtient un tel succès qu’Audiogram l’immortalise sur l’album Bïa : concert intime avec Yves Desrosiers , paru en janvier 2011.

En août 2013, il lance son troisième album solo, Bordel de tête et nous plonge dans les univers poétiques de fabuleux auteurs : Robin Aubert, Ivy, Gilbert Langevin, Émile Nelligan et Roger Tabra, sans oublier Vladimir Vissotsky. 

En 2014, l’artiste interprète Chloé Sainte-Marie, lui fait appel pour l'écriture de la musique de plusieurs poèmes sur le livre disque À la croisée des silences qu’elle publie.  Puis en 2015, il arrange la musique et dirige l'orchestre du spectacle hommage à Édith Piaf Les cent ans de la môme sur une vingtaine de concerts. 

Lors de la tournée du spectacle hommage à Edith Piaf, il fait la rencontre de la chanteuse pianiste Florence K. qui lui demande sa participation pour les arrangements de son spectacle Buena vida et comme guitariste sur la tournée en 2016.

2017 souligne les 20 ans du mythique album La Llorona co-écrit avec son ancienne partenaire musicale décédée, Lhasa de Sela.  Un spectacle hommage est présenté par Le Festival Aurore Montréal à Paris comprenant plusieurs interprètes français et internationaux.  On demande à Yves Desrosiers de diriger l’orchestre sur scène et d’écrire les arrangements.  Une autre représentation est programmée un peu plus tard fin décembre au Métropolis de Montréal cette fois avec de nouveaux interprètes et en 2018 Yann Perreau le ramène sur scène pour le spectacle aux Francofolies de Montréal Hommage à Jacques Higelin décédé la même année.  


Yves collabore également de nouveau avec Chloé Sainte-Marie, cette fois pour la composition des musiques de son prochain album à paraître  à l'hiver 2022.

 

En mars 2021, Yves Desrosiers nous a offert Nokta ŝoforo, un nouvel album presqu’entièrement instrumental. C’est au complice Benoit Morier que Desrosiers a confié la réalisation de cet album réunissant une fabuleuse bande de collaborateurs et de musiciens invités dans une parfaite alchimie sonore. On y entend bien sûr, au volant, les guitares de Desrosiers, ainsi que les influences rock de sa jeunesse et de ses voyages musicaux à la croisée des styles. La basse, la contrebasse, les cuivres et les percussions de Morier complètent avec le banjo (Lisa LeBlanc), le violon (Francis Covan et Sumira Bothé), le violoncelle (Marianne Houle et Emily Kennedy), la batterie (Victor Tremblay-Desrosiers), l’accordéon (Didier Dumoutier), le flugelhorn (Sébastien Michaud) et le chœur (Geneviève Toupin) ce grand cortège musical qui prend la route!

YvesDesrosiers_Fond_Discographie.jpg

Prix et mentions

Adelaïde - Pascal Lejeune (réalisation Yves Desrosiers)

Prix de Musique MNB Awards 2010 au Nouveau Brunswick, enregistrement francophone de l’année

Prix Coup de coeur de l'Académie Charles Cros 

Chansons indociles – Yves Desrosiers

Prix de Musique folk canadienne : Nomination Auteur-compositeur de l’année

Volodia – Yves Desrosiers

ADISQ : Nomination Album de l’année – Folk contemporain
ADISQ : Félix Pochette de disque de l’année

La Llorona – LHASA (duo Lhasa de Sela / Yves Desrosiers)

Juno Awards : Global Album of the Year
ADISQ : Félix Album de l’année – Artiste et musiques du monde (2 années consécutives)
ADISQ : Nomination Meilleure réalisation

Kanasuta – Richard Desjardins (réalisation : Yves Desrosiers) 

ADISQ : Félix Album de l’année 
Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros (Prix de la Francophonie) - France

Balagane – Jeszcze Raz (réalisation : Yves Desrosiers)

Juno Awards : Global Album of the Year

Le Cœur au poing (long métrage de Charles Binamé)

Jutras : Nomination Meilleure musique originale 

Saints-Martyrs-des-Damnés (long métrage Robin Aubert)

ADISQ : Nomination Meilleure bande originale

Photos d'archives